#1 / Le nœud de taquet

Défaire un nœud… Un geste bien simple, un geste quotidien auquel on n’attache rarement beaucoup d’importance. Ce lundi 21 juillet, défaire le nœud qui retient Florestan à la terre est pourtant bien un événement. La libération d’une énergie énorme, l’aboutissement de mois d’une préparation aussi minutieuse qu’exigeante. Ce lundi 21 juillet, Florestan est à l’eau, et accueille son équipage et sa cargaison musicale, un nœud seulement les séparant de l’accomplissement de leur destin commun. Un simple nœud de taquet, sorte de « nœud en huit » que conclut une boucle qui le rend littéralement impossible à défaire sans la main de l’homme. Ce lundi 21 juillet, nous avons libéré Florestan de cette dernière entrave et écrit les premiers mots de ce qui sera, quoi qu’il en soit, un chapitre essentiel de notre vie.

10547490_10152549937742660_1103120092144783132_n 10414475_10152549937812660_8183672811287978049_n 10455240_10152549938462660_1974820296144331168_n984161_10152549938727660_2240382499216610601_n10492188_10152549938822660_1415663344080856343_n

 

 

Défaire un nœud rassemble familles, amis et badauds et peut même faire déplacer la télévision et la radio ! Défaire un nœud peut faire couler les larmes et jaillir les émotions les plus fortes. Tout cela, nous l’avons expérimenté et vécu comme un moment d’une rare intensité. Florestan est parti, et en nous emportant vers le large, nous a offert une vérité à contempler : celle de la force et de la beauté des liens qui nous unissent à ceux que nous laissons sur le quai. Larguer les amarres et croiser un regard embué, reculer dans la place et distinguer une étreinte inattendue, pousser résolument la marche avant et voir se lever cinquante mains comme autant de signes d’encouragement, d’amour et d’amitié.

Florestan est parti, et son départ initie la mission que nous lui avons patiemment concoctée. Les cales remplies d’instruments de musique et de partitions, paré des couleurs de Music Fund, notre voilier reflète la confiance et l’enthousiasme dont nous avons bénéficié depuis les balbutiements de notre aventure. Il porte aussi très haut notre espérance de pouvoir faire œuvre utile et de rendre évident le lien vital unissant culture et développement. Florestan est parti, emmenant un couple à son bord, mais également le souvenir de chacun de ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à son voyage. Ces pensées nous habitent alors que le chant de la mer sur l’étrave égrène les premières notes de ce qui sera une longue, très longue symphonie. Ce 21 juillet, le nœud est dénoué, et nous voici sur une route que nous vous invitons à suivre avec nous, au gré de la mer et du vent.

Jérôme & Alexandra

S. Y. Florestan
49° 35′ 172 N
01° 15′ 560 W
Florestan dans la presse
Musiq’3
« Le départ du Florestan » { Lire l’article }
« Florestan: When Music is Sailing. Deux ans autour du monde à bord d’un voilier » { Lire l’article }
RTBF
JT du mardi 22 juillet 2014
JT RTBF
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :